Page « Accueil » – et actualités

Attention: Pas de messe à Beaumont ni à Nointel ce samedi soir 23 juin.

faites signe si vous souhaitez être véhiculé. D’autres paroissiens seront heureux de rendre ce service.

bouton web_Edito
Bouton_Agenda_web Bouton_Catechisme_web
 Boutons_PAGE NosEglises3  

« Tu es une mission sur cette terre. »

Il peut être bénéfique d’écouter le philosophe Fabrice HADJADJ qui est venu à la veillée des jeunes de Pentecôte 2018. C’est brouillon mais plein de remarques spirituelles à méditer.
Et l’idée centrale est empruntée au pape – Joie de l’Evangile n°273. Intéressant pour des jeunes et des grands adolescents en recherche du sens de leur vie et de leur identité.
« Une mission personnelle t’a été confiée… par Dieu lui-même ».

– la video est toujours visible sur le site diocésain à l’adresse suivante :
http://catholique95.fr/le-diocese-de-pontoise/le-jubile/1490-je-suis-une-mission-sur-cette-terre

– la bande-son, formatée en mp3 par mes soins, peut être téléchargée sur le lien ci-dessous. A écouter ensuite à votre convenance (en faisant la cuisine, en voiture, etc..) :
http://paroisse-beaumont95.fr/wp-content/uploads/2018/06/Pentecote2018_Fabrice-HADJADJ_.mp3


Avant l’ordination de Bruno Repelin comme prêtre, prier chaque jour (une neuvaine diocésaine).

voir la page sur le site diocésain


En cette année liturgique B, c’est le livret de l’Évangile de St Marc qui est disponible dans les églises et à l’accueil. A prendre pour soi et pour offrir autour de soir. Mais surtout, pour le lire à plusieurs.

 Pour « Lire ensemble l’Évangile »,

Dans le diocèse, on parle de « Puits de la parole »… Régulièrement, pouvoir venir puiser l’eau (la Parole) qui fait vivre. La méthode est bien rodée. et la rencontre dure de 1h à 1h 1/2.

Des groupes existent, d’autres peuvent naître. 

faire signe à la paroisse (mail ou téléphone ou texto sur le numéro du curé).


 D’autres informations sur [Agenda… Et plus]


≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡
à la suite↓ »Blog » de l’année
≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡ ≡

(pour les années précédentes, cliquez sur l’un des boutons ci-dessous)

 bouton_blog2014-2015  bouton_blog2015-2016  bouton_photos-de-pascal

>  Frouville 2018

Le père Machenaud qui présidait l’Eucharistie a inauguré  la  nouvelle fête instituée par le pape François pour le lundi de Pentecôte : « Marie, mère de l’Église ». Une raison de plus pour participer avec bonheur à ce pèlerinage marial, dans ce magnifique cadre de verdure.
P.H.


> GRANDE ASSEMBLÉE DE PENTECÔTE 2018

Une fête grandiose, où l’on pouvait voir aboutir la Démarche Missionnaire Synodale, à laquelle chaque ensemble paroissial avait consacré ses efforts durant environ deux années (le jubilé du diocèse, fondé en 1966, tombait quant à lui voilà deux ans). Cette Grande Assemblée du dimanche de Pentecôte, c’étaient plus de 10.000 fidèles réunis sur l’immense pelouse du Collège Saint-Martin de Pontoise. En principe on était venu collectivement en bus de Presles, Nointel et Beaumont, on a pique-niqué sur place, suivi un spectacle et donné du temps à la rencontre. Les participants sont bénis spécialement par le pape François dont ils reçoivent sur écran le message vidéo. Onze cents confirmands (dont 400 adultes) reçoivent des évêques et prêtres présents le sacrement. La veille, 10 lycéens, au même endroit, ont reçu le baptême. Un rassemblement festif et joyeux, fraternel et fervent ; probablement, pour les participants de tous âges et de toutes conditions, un événement marquant.
G.G.


>  «À la découverte de Nointel – Que faire après la messe un jeudi de l’Ascension ? »

Il fait beau, le temps invite à l’évasion, et après un pique-nique dans le parc de l’église de Beaumont, les enfants de la catéchèse, le Père de la Salle et deux adultes partent à la découverte du village voisin.

Nous voilà partis, par les sentiers, et recherchons avidement du plantain pour apaiser les brûlures que laissent les orties sur les peaux tendres des enfants.
Nous faisons un détour pour admirer des vaches qui paissent tranquillement dans un pré.

Nous arrivons devant une statue au milieu des champs, nous apprenons que le fermier de Nointel apporte chaque année une gerbe de blé, en remerciement à Notre-Dame pour avoir protégé ses moissons. Notre-Dame des moissons, quelle occasion pour parler des Rogations, fête un peu oubliée, qui tombe juste trois jours avant l’Ascension et que nous évoquons avec un peu de nostalgie.

Nous continuons notre exploration et découvrons au bout du chemin : l’église, dédiée au premier Évêque de Paris, « décapité au mont des martyrs, puis prenant sa tête entre ses mains il marcha vers le lieu de la sépulture qu’il s’était choisie, c’est-à-dire Saint-Denis »
Nous admirons la belle église avec ses vitraux et la statue en bois de saint Denis tenant sa tête dans ses mains.

Après avoir prié, tous ensemble avec beaucoup de ferveur, nous reprenons les jeux et le goûter, puis avec beaucoup de regrets le chemin de Beaumont.

Merci à René de nous avoir accueillis et ouvert les portes de l’église. A.H.


> Paques 2018 – Baptême de Ludovic, Jérémie et Willi.

SAMSUNG CAMERA PICTURES


> Paques 2018 – Des écrivains à Mours

Ils sont allés vivre dans des régions d’Afrique, dans le Maghreb ou parmi les populations noires au sud du Sahara. Plongés dans une population si différente de leur mentalité française, ils ont relevé le défi de devenir un frère pour eux, et ce défi a éprouvé leur foi et élargie leur pensée.

Nous les voyons entrer dans le 4°âge et diminuer en nombre, mais ils ont là-bas des successeurs, nés de la terre d’Afrique où ils ont offert leurs forces de jeunesse et leurs meilleurs années de maturité. Nos compatriotes peuvent être fier d’avoir aujourd’hui pour supérieur général un Africain.

Certains sont revenus encore dans la force de l’âge car ils voulaient laisser la place aux prêtres locaux qui avaient, grâce à eux, entendu à leur tour l’appel de Jésus Christ à servir la Bonne Nouvelle. C’était le cas des Pères Rabin, Freu, Crépin qui ont été curés parmi nous. D’autres ont accompagné des équipes. Plusieurs ont célébré la messe hebdomadaire à l’hôpital et continuent. Et beaucoup connaissent bien le frère Jacques Bufferne qui s’est occupé du groupe des 4°/3° et continue à préparer les parents de baptême des petits enfants.

Je discute particulièrement avec le P. Jacques CUSSET, qui m’avait donné quelques heures d’étude d’arabe avant de partir vivre en Algérie. « Comment on devient Père blanc ? », lui ai-je demandé l’autre jour ? – « J’ai été toujours porté par la proposition Jésus : « Allez, et de toutes les nations faites des disciples ».   Quand j’étais enfant, de nombreux missionnaires sont passés dans mon école primaire et dans mon collège. Avec eux, on parlait de la chine et de l’Afrique. Et partir « aux périphéries » de notre monde catholique m’attirait. « Partir au large ». Entré plus tard chez les P. B. et arrivé au moment de présenter « mes souhaits » pour le pays d’envoi, j’ai demandé le Maghreb parce que j’admirais beaucoup le père Charles de Foucauld, ermite au cœur du monde musulman. En même temps, je ne voulais pas être ermite et j’aimais cette façon chez les Pères Blancs de travailler toujours à plusieurs, en petites communauté.

Plusieurs des Pères Blancs de la grande maison de Mours, profitant de leur retraite, ont voulu rassembler dans un livre leur longue expérience, éparpillée dans plusieurs postes missionnaires, nourrie des rencontres et de leur travail de catéchèse au milieu de ces nations lointaines. Dans le hall d’entrée, une petite vitrine présente leurs différents ouvrages en vente. Saviez-vous qu’il y avait tant de richesse si près de nous ? Pour le P. Jacques Cusset, c’est un recueil de poésie qu’il a voulu publier, à partir des grands thèmes de la révélation biblique : « Les Chants de l’Amour ». Au lecteur de deviner comment son inspiration religieuse a été colorée en particulier par ses amis algériens, croyants musulmans.
P. H.


> 09 mars, SOIRÉE PARTAGE DE CARÊME

Cette année, notre soirée « bol de riz » a réuni une quarantaine de personnes dont presque la moitié était des enfants du catéchisme

Notre jeu d’entrée était de nous trouver un groupe qui nous ressemble pour nous accueillir, nous intégrer dans une famille, sans parler, juste en se présentant.

Mais chaque fois, nous étions rejetés, nous étions différents, nous ne portions pas la même couleur, certains ont aidé au rassemblement des personnes, le but était de nous faire découvrir combien il est pénible et même désespérant de se sentir différent, exclus de la société.

Ensuite, nous avons découvert le bateau « je sers », qui est amarré à Conflans Ste Honorine, bateau Chapelle initialement réservé aux Bateliers et tenu par une congrégation de Jésuites, ouvert maintenant aux sans-abri, aux exclus de notre société

Tam et Olivier, animateurs de « La Pierre blanche » l’association qui travaille sur le bateau « je sers » nous ont longuement présenté leurs différentes actions au service des plus démunis, de tous ceux qui frappent à leur porte.

Comment ils sont aidés dans tous leurs besoins, entourés par des amis qui accueillent leurs demandes, qui se soucient de leur bonheur familial et spirituel.

Ils sont hébergés, nourris, mais surtout respectés dans leur valeur culturelle.

Une chorale est née de ces échanges et notre soirée s’est terminée par un chant tibétain : « Khon gi Nyi dar Yeshi Norbu Dalaï Lama ». A.H.

N. B.: l’association du « bateau je sers » possède un site internet:
http://www.bateaujesers.org/


> 21 janvier 2018, Messe des Peuple pour Persan -et- Beaumont

Pour la journée mondiale du Migrant et du Réfugié, la paroisse de Beaumont a pris l’habitude d’organiser une « messe des peuples ». Cette année, nous avons choisi de nous s’associer avec Persan, de manière à mieux réunir nos communautés qui ont des membres des deux cotés de l’Oise. L’an prochain, ce sera le tour de Beaumont et nous comptons sur la participation du plus grand nombre.

L’accueil chaleureux que nous avons reçu en arrivant dans l’église de Persan a beaucoup favorisé la réussite de cette Eucharistie un peu spéciale.

Nous avons rencontré quelques difficultés pour mettre en place la célébration, mais avec la bonne volonté de tous et l’envie de prier, de chanter dans sa langue natale, de faire découvrir une facette de sa culture et de sa foi, chacun s’est dépassé pour faire de cette journée une rencontre riche en amour de l’autre et nous permettre de tisser des liens d’amitié.

Entendre la parole de Dieu dans des langues étrangères, c’est aussi comprendre que le Seigneur n’a pas de frontières, et que la foi se déclame dans toutes les langues, la Parole n’appartient pas à un peuple mais à tous ceux qui veulent l’entendre et la partager.

Les chants africains ou créoles, cap-verdiens ou portugais ont rythmés la célébration, et lui ont donnés une couleur, une chaleur, qui réveillaient et enthousiasmaient notre assemblée.

L’arati (rite indien) présente la lumière, l’encens et les fleurs, en signe d’adoration, de vénération, sur un chant indien, qui élève notre prière par la beauté de sa danse et sa spiritualité.

Rendons gloire à notre Dieu, pour toutes ces merveilles que nous avons partagées ! Oui, il était présent au milieu de nous, maintenant et à jamais.

Contribution d’A.H.

 


Les fêtes de Noël 2017 avec les enfants

A Beaumont:

A Presles :

La messe de Noël célébrée par le Père Maguimey, a commencé par une belle veillée animée de tout leur cœur par les enfants de l’éveil et du catéchisme. Notre petite chorale a interprété des chants de Noël traditionnels et d’autres répertoires, accompagnée par Emilie, une grande, et dirigée par Corinne Coquelin, notre catéchiste.
Au fil des chants, l’autre groupe d’enfants nous ont fait revivre la Nativité. Le papa de Matthieu est venu avec sa guitare électrique faisant doucement résonner les accords d’un Ave Maria. Terminant par des chants d’espoir et de paix, la célébration de la messe s’est ensuite déroulée dans la joie de la naissance de notre Sauveur.

Un grand merci aux enfants et à tous ceux qui se sont impliqués activement pour la célébration.
(contribution d’Elena.)


NOËL pour les enfants des prisonniers à la maison d’arrêt d’Osny

Chaque année, en catéchèse primaire à Beaumont, nous préparons l’Avent dans un esprit d’attention aux autres et de partage.
Nous serons gâtés à Noël, disent les enfants, nous recevrons de beaux cadeaux, mais comment partager cette joie de Noël ? Avec qui ?

L’Accueil aux familles des détenus de la maison d’arrêt d’Osny nous propose de participer à la confection de colis. Il y a environ 200 papas qui souhaiteraient faire plaisir à leur enfant et leur offrir un joli cadeau pour Noël, et ils ont besoin de notre aide.
Après inscription, nous recevons un petit carton avec l’âge ; le sexe et le cadeau souhaité par le papa, ce cadeau ne doit jamais couter plus de 20 euros, nous l’emballons d’un joli papier cadeau, puis de papier craft, et devons le déposer à la mairie d’Osny.

Nous avons participé à la confection de 5 colis. C’est bien peu quand nous savons combien nos enfants vont recevoir de cadeaux de valeur, et je souhaiterais tant que les enfants soient sensibles à la joie de ces pères qui vont pouvoir donner un cadeau à leur enfant et leur prouver leur amour.

Egalement, avec les jeunes de l’aumônerie de 6ème,  nous avons proposé des veilleuses, au profit du secours catholique, le samedi 16 décembre sur le marché de Beaumont.

Bravo à ces jeunes qui ont compris que le service des autres apporte beaucoup de joies, et merci à tous ceux qui leur ont réservé un bon, accueil
Contribution d’A. H.


 > 20 décembre, église de Beaumont: « A-Dieu, Père Yves MASSON »

Ses obsèques ont été célébrées en présence du Père DUCASSE, Vicaire général qui présidait la messe, du Père MACHENAUD, Vicaire épiscopal, de six autres prêtres dont le Père DE LA SALLE, curé de notre paroisse, et de deux diacres. De nombreux fidèles s’étaient regroupés dans notre église, venant surtout des paroisses de SARCELLES, ST PRIX, DOMONT, ST MARTIN DU TERTRE, BOUFFEMONT…..

Pourquoi donc ce prêtre était-il enterré dans notre église, alors qu’on ne l’y avait vu que très rarement, et principalement pour des cérémonies familiales ? Parce que justement c’était un enfant de BEAUMONT. Yves MASSON est né dans notre ville le 15 Janvier 1928 ; ses parents Henri et Yvonne MASSON étaient de NOYON, mais Henri était le neveu de Monsieur Louis FREMONT, installé rue Nationale comme Papetier-Libraire-Imprimeur, et bien connu pour ses cartes postales anciennes. Henri MASSON travaillera d’ailleurs de longues années chez son oncle FREMONT, et sa famille résidera dans la rue Louis Blanc.

Le Père POUSSIN, ami de Yves, et prêtre lui-même originaire de Beaumont, a bien décrit dans son homélie le bon voisinage qui existait alors entre leurs familles, et d’autres familles Beaumontoises  (DELCROIX/CAHEN, SEVIN …).  Jean POUSSIN est le frère de Mme DREVET, dont le nom reste attaché à la Boulangerie.

Yves MASSON a été ordonné prêtre le 29 Juin 1953 à VERSAILLES et a été nommé dans plusieurs paroisses du VAL D’OISE, au titre de vicaire ou de curé. Il a été également aumônier de plusieurs mouvements. Atteint d’une maladie invalidante, et en fonction de son âge, il résidait à la Maison Ste Geneviève de TAVERNY. Décédé le 16 décembre 2017, Il repose maintenant dans le caveau familial de Beaumont.

Sur le registre des condoléances des anciens paroissiens ont dessiné son visage de prêtre :  « merci, Père, pour votre accompagnement dans un moment difficile, merci de votre présence, vous étiez simple, et discret, toujours souriant, et toujours à nos côtés quand il le fallait ; Nous ne vous oublierons pas . »

Ce prêtre semble avoir bien rempli son rôle de berger, comme il est décrit dans l’Evangile qui a été lu à cette messe (St Jean : 10, 11-18) « Je ne suis pas un berger mercenaire, qui s’enfuit, en laissant les brebis, quand le loup menace le troupeau ; Je suis le vrai berger, je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, et je leur donne ma vie. »

Merci, Yves, d’avoir été cet homme fidèle à tes brebis. Tu as été pour beaucoup le relais sur la route du Christ, à qui tu avais dit « oui ». Aux portes de NOEL, PRIE POUR NOUS. Déjà le blé nouveau se lève dans la riche terre de notre diocèse : prêtres, religieux ou religieuses, laïcs engagés….PRIE POUR EUX, afin qu’à ta suite, ils donnent leur vie pour semer l’EVANGILE DE JESUS LE CHRIST.

Contribution de M.JO WARME


C’était la visite pastorale de Mgr Lalanne
dans le doyenné de Beaumont

Samedi 18 novembre

– 16h – Assemblée paroissiale autour de notre évêque, dans l’église Saint-Laurent. Plusieurs « carrefours » se sont mis en place, pour lire un texte d’Évangile et mettre en commun les méditations, sur les notions d’amour pour l’autre et de pardon, et plus généralement sur la notion de charité, dans la diversité, pour notre communauté.

– 18h – Messe, présidée par Mgr Stanislas Lalanne, à l’église Saint-Laurent de Beaumont.
Assistance nombreuse (l’appel à « venir tous » aura été entendu !). Messe fervente autour des jeunes qui auront été confirmés – tous ceux qui les ont formés et les voyaient recevoir ce sacrement éprouvaient de la joie. Ils ont été encouragés en confiance, appelés à leur mesure à la mission, comme nous tous, par notre évêque.

– à la suite : – Repas partagé dans les salles paroissiales, 3-3bis rue Hadancourt. – Moments très détendus, heureux, fraternels.

———

A noter que Mgr Stanislas Lalanne a profité de sa venue dans nos paroisses pour rendre une visite d’amitié à la communauté des Pères Blancs de Mours le mardi 14 au matin ; et de même chez les sœurs de l’école Jeanne-d’Arc le samedi 18 à midi.

Mardi 14 et Mercredi 15 novembre

Le mardi 14 novembre:
– 14h, visite de l’église de Mours
– 15h, visite de l’église de Nointel, en présence de paroissiens
– 18h – Avec des paroissiens de Boyenval ; puis repas rapide dans une famille.
– 20h – Avec les personnes engagées dans la catéchèse, l’aumônerie, le catéchuménat, l’accueil baptême… – Il s’agissait, dans le programme, du « Pôle de l’ annonce », c’est-à-dire d’un échange avec les laïques engagés dans la transmission de la foi aux enfants comme aux adolescents et aux adultes, en vue de l’administration des sacrements et de la vie religieuse de notre communauté.

Le mercredi 15 novembre :
– 16h : visite de l’église de Presles et du presbytère
– Moment de partage entre paroissiens sur la vie de la communauté
– 17h30 – Rapide aperçue de la Maison de Retraite où est célébrée une messe tous les 15 jours.

– 18h – EAP (Équipe d’Animation Pastorale) : cette réunion, présidée par notre évêque, a donné lieu à une discussion lucide et fructueuse, tant sur la situation de notre ensemble paroissial, que sur le projet missionnaire que nous devons avoir en tête, et qu’on pourrait résumer ainsi : « Quel serait l’ensemble paroissial idéal pour vous en 2022 ? »

– 19h – Rencontre avec l’évêque des jeunes de l’aumônerie 4°-3° et des plus grands.
Au cours de cette soirée notre évêque a pu entendre ce que représente l’Église pour ces jeunes, à travers un jeu avec des mots de notre quotidien de croyant. Une animation qui a permis à Mgr Lalanne de rappeler sa vocation de pasteur, attentif aux chemins pris en l’occurrence par ces jeunes ; et aussi son rôle de « représentant », dans le diocèse, de l’unité de notre Église. Pour les jeunes, dont certains débutent la préparation au sacrement de la Confirmation, cela aura été l’occasion d’appréhender que la Confirmation est en même temps une démarche de Foi et un engagement pour l’Église : à l’image d’Aurélien A, d’Élisa, de Fantin, d’Aurélien F, de Gaëlle et de Marc-Olivier qui allaient recevoir ce sacrement le samedi suivant. 


Jeudi 19 octobre, en toute fin d’après-midi, Mgr Lalanne rencontrait les Elus municipaux des 2 secteurs pastoraux de Beaumont et de Persan. 4 maires, 4 adjoints et 5 conseillers ont entouré notre évêque. J’ai noté en particulier l’importance pour les décisions municipales, comme pour les paroisses, de soutenir les familles et les jeunes.

Samedi 14 octobre, avec des personnes engagées au service de la « charité », de la « solidarité », de la « fraternité ». Nous étions 38 participants, en particulier des membres de la fraternité « St Benoît Joseph Labre », et d’autres du « Relais St Martin ». Ces deux institutions ont été fondées sur notre doyenné il y a peu de temps. Étaient présents aussi des membres du Secours Catholique, et de simples paroissiens.. A la suite de témoignages, nous avons échangé sur le « Comment le service de la fraternité occupe une place dans ma vie ? » Et « Comment le lien se fait avec ma foi ? » Une rencontre joyeuse et encourageante, jusqu’au repas-partage très fraternel.

–> réflexion du P.Henri:

S’il y a une avancée dans la pratique de la charité dans l’Eglise, c’est bien la volonté d’établir une relation plus fraternelle entre ceux qui souhaitent aider leurs semblables et ceux qui reconnaissent leur besoin d’être aidés.

– C’est ce qui a été vécu à la rencontre du pôle Diaconie (= la dimension Charité / Solidarité / Fraternité dans nos vies de chrétiens) de la Visite Pastorale (voir au dos). Il est loin le temps où les noms des familles « nécessiteuses » de la paroisse étaient affichés à la porte de l’église et à coté le nom des familles aisées chargées de leur apporter de quoi survivre.

– Au contraire, aujourd’hui, les personnes en difficulté qui sont de foi chrétienne sont sollicitées avec grand intérêt pour témoigner de ce qu’ils vivent avec le Seigneur : Jésus n’a-t-il pas béni le Père des cieux pour avoir révélé aux petits ce qu’il avait caché aux sages et aux savants ?

« Personne n’est trop pauvre pour n’avoir rien à partager aux autres ! » dit l’Église aujourd’hui. Notre mission à tous dans ce monde est de faire vivre la fraternité évangélique: « Que tous, riches et pauvres, aient le souci des autres! »


►Dimanche 24 septembre: la Paroisse de Beaumont fait sa rentrée

Réunis avant la messe de rentrée, les enfants ont réfléchi sur l’évangile des « Ouvriers de la onzième heure »
Le maitre de la vigne sort plusieurs fois pour embaucher, il va au-devant des gens
Puis on découvre que c’est Dieu qui appelle ; il vient nous chercher ; encore et encore ;
Ce qui compte, c’est de répondre à son appel.
Il ne mesure pas son amour, il le donne sans compter.

Bravo aux grands jeunes pour leur participation aux lectures de la messe, bel exemple pour les plus petits.

Un verre de l’amitié servi sur le parvis ensoleillé de l’église, a rassemblé de nombreux paroissiens et permis de nombreux échanges ; tout comme le « repas partagé » traditionnel qui a suivi.


– HAUT DE PAGE –


Bienvenu sur le site de nos paroisses. Ensemble paroissial02bis

⌈mot du webmaster⌋

Ce site est née quelques jours avant Noël 2014.

Sa mise en page veut privilégier les Smartphones.

Son contenu et son style vise la sobriété :

 

Continuer la lecture